Frank Bainimarama et l’accomplissement spirituel du peuple fidjien

En décembre 2006, un coup d’état militaire organisé par le commandant Frank Bainimarama renverse le le gouvernement du Premier Ministre Qarase. Le but affiché par l’armée est de faire cesser la politique nationaliste menée depuis des années et montant les communautés fidjiennes de souche et indo-fidjiennes les une contre les autres. Bainimarama veut rassembler les deux communautés et les faire travailler main dans la main pour redresser un pays miné par la corruption, la violence, la misère et le sous-développement.

Mais l’homme a une mission, un projet ambitieux qui dépasse largement le cadre des Fidji : il s’agit d’unifier tous les peuples mélanésiens du Pacifique Sud. La création d’un « Empire du pacifique  » fait partie des accomplissements prioritaires à mettre en œuvre. La symbolique de la « Troisième Rome » est très présente aux Fidji et à Suva, capitale de l’empire. La volonté mystique de régner sur terre et mer, la capacité à avancer d’un seul tenant, le refus de la corruption et de la division de la nation, la capacité chevaleresque de droiture et de combat solitaire. Porté par la dimension magique du conquérant océanien, Fidji relève à elle seule le Groupe mélanésien Fer de Lance, avant garde d’un empire de petits peupless épars. Enfin, après des siècles de guerre et de conflit ethnique, dans le sens tristement despotique du terme, l’alliance du Pacifique prend forme. Après les deux grandes guerres, la volonté des peuples endormis s’est réveillée et c’est au bord du chaos, dans la misère et ka soumission totale qu’enfin les ilotes songent à unir leur forces ! Et cette vague, cette gigantesque lame de fond livrera le combat ethnique contre les miséreux du Capital. Les colonies de peuplement d’Australie, de Nouvelle-Zélande et de Nouvelle-Calédonie verront naitre de fébriles OAS de carton-pâte impuissant à dévier l’attaque frontale, et la cruauté Océanique qui s’abattra sur les vaincus.

Bainimaraman’est pas fou, son œuvre vaut bien bien quelques digressions plutôt désagréables. Les «militants » pro-démocratie de Fidji sont des pleutres virtualisés qui ne peuvent accepté un ordre nouveau et révolutionnaire, ils ne peuvent être fiers d’eux. Ils sont condamnés à disparaître car Fidji à découvert la Volonté, et par elle , le temps se fera éternel.

A BAS RAW FIJI NEWS ! A BAS FIJI COUP 2006 !

PERVERSION POPULAIRE !

VIVE LE COMMODORE FRANCK BAINIMARAMA !

VIVE L’EMPIRE MELANESIEN !

LE POUVOIR AU FER DE LANCE !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s