Déclaration du MUMLA à l’occasion des 5 ans de la création du Snowbay

Le MUMLA (Mouvement Unifié Marxiste-Léniniste Antarticquais ) est le seul parti officiellement reconnu par le Snowbay. Il vise depuis sa création en octobre 2010 a réunir toutes les personnes présentes en Antarctique dans une seule république.

Aujourd’hui, toutes les personnes présentes en Antarctique sont des pions du capitalisme et de l’impérialisme. Les uns sont chercheurs, scientifiques, astronomes, biologistes, géologues, etc ; les autres sont employés dans la construction des bases qui poussent partout comme des champignons ; d’autres font du <<tourisme>> : employés de gouvernement, espions, juristes, photographes,etc. Le tout sans aucune notion de classe par rapport à leurs maîtres des pays développés, desquels ils dépendent pour les fournitures en vivre, matériel et carburant. Le fait qu’il n’existe pas de population autochtone est une bénédiction pour les grandes entreprises.

De plus en plus de capitalistes rêvent d’exploiter le sous-sol riche en métaux rares présents partout sur le continent.

Il y a donc une nécessité de plus en plus pressente à créer les conditions d’une lutte de classe en Antarctique. Il y a un droit, voire un devoir à coloniser durablement le continent sous peine de laisser le complet contrôle du territoire aux grandes entreprises qui , immanquablement ravageront le sous-sol à la recherche de matières premières. Urgence à combattre ce monopole et ce vide juridique immense favorisant le capitalisme mondialiste sans frontières.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s