La guerre de 1000 ans

Je n’ai jamais compris ces nationalistes, dissidents et autres droitards patriotes sur le soutien à tel ou tel pays ou groupe « anti-impérialiste ». Soutenir la Syrie contre les djihadistes ? Soutenir l’Iran contre Israël ? Soutenir le PKK contre la Turquie ? Dernier délire en date : soutenir les khadafistes contre le chaos en Libye… Tout cela au nom de la lutte contre l’impérialisme et la mondialisation. Ces pauvres types réfléchissent encore avec un logiciel mental du siècle dernier, arcboutés sur des principes obsolètes, des idéaux du nationalisme hérités de la IIIème République et de leur soi-disant géopolitique.

Qu'est ce qu'on s'amuse avec la géopolitique
Qu’est ce qu’on s’amuse avec la géopolitique

Les armées de géopoliticiens nous abreuvent donc de pavés indigestes dont le refrain se résume en quelques mots : « Il faut soutenir la Syrie de Bachar el-Assad contre l’État Islamique pour protéger l’Europe de l’immigration et des attentats islamiques. Il faut soutenir les chrétiens du moyen-orient et lutter contre le chaos organisé par les États-Unis ». Tout cela est le produit d’une conception du monde basée sur le nationalisme et le christianisme. Ces gens-là placent la Nation comme évolution ultime des sociétés humaines. En dessous c’est le régionalisme honni car féodal, au dessus c’est le Nouvel Ordre Mondial honni car supranational. Cette dissidence de droite forme une classe sociale contre-révolutionnaire incapable de dépasser la maxime travail-famille-patrie incrusté au fond de leur être, d’abord par le christianisme et laïcisé plus tard par le socialisme républicain et le communisme. Cette classe ne peut donc pas abandonner l’idée de Nation et se projeter au niveau supérieur de l’évolution qui est la Race. L’imposition d’une pensée unique est leur plus grande crainte et les fait conserver le nationalisme comme socle. Si le sentiment nationaliste a permis l’évolution des peuples blancs et de la France en particulier, la faisant évoluer de la féodalité aux Siècle des Lumières et à la Révolution Française, tombeau du christianisme, il devient aujourd’hui un poids qui empêche les Français de jouer leur rôle racial au sein du peuple blanc.

Ploncard d'Assac : le nationalisme gâteux
Ploncard d’Assac : le nationalisme gâteux

La Race dépasse le mode de pensée chrétien et national par la force de la  Raison et du génome. Penser au niveau de la Race Blanche tout entière implique une pensée globale et unique. Il n’y a pas à craindre cette évolution car elle est inévitable et bienvenue et prépare l’Homme Blanc à s’élever à un niveau encore inimaginable aujourd’hui. C’est Ben Klassen qui donnait l’exemple des Américains de 1790 comme un exemple de société idéale prête à bâtir un futur radieux. Une pensée unique, totalitaire, animait ces premiers pionniers ainsi qu’une vision globale : refus d’une ségrégation de nations et union de différents peuples blancs dans une entreprise de conquête commune.

pionniers américains
pionniers américains

Une pensée unique et globale est la meilleure chose qui puisse advenir à la fois pour la survie de la Race mais également pour son expansion sur toute la Terre et dans le Cosmos. Cette évolution est inévitable et va dans le sens de l’évolution de l’Homme Blanc. La seule inconnue consiste à se demander à quelle quantité de souffrances et d’échecs (guerres, métissages, religions abrahamiques, économie capitaliste) nous devrons faire face avant de suivre enfin la bonne voie.

Dès lors, pensons de manière raciale. Ce qui est bon pour le Race Blanche est de la plus haute vertu. Débarrassés de concepts inadaptés, les idées s’éclairent. L’Homme Blanc a pour vocation de dominer toute cette planète. Prenons l’exemple syrien : qui est dans son droit, qui est dans son tord? Qui sont nos alliés, qui sont nos ennemis? Nous devons être alliés aux Russes ET aux Américains, nous devons bombarder la Syrie progressiste de Bachar el-Assad ET l’État Islamique moyenâgeux, tout en laissant ce dernier continuer à perpétuer ses massacres de civils arabes. A chaque bombardement américain ou russe et à chaque attentat de djihadistes contre l’une ou l’autre des sectes abrahamiques, c’est la Race Blanche qui progresse. C’est une guerre millénaire qui doit ravager les sous-races de toute la planète, il n’y a pas à défendre certains êtres inférieurs contre d’autres êtres inférieurs, ils doivent tous disparaître !

Face au futur
Face au futur

Et voilà, une pensée politique raciale, ce n’est tout de même pas le bout du monde ! Ben Klassen nous a donné les clefs de compréhension du monde il y a déjà plusieurs années. Il faut élever notre façon de voir le monde, accepter les Lois éternelles de la Nature et oser le changement. Voir plus grand et plus beau. Nous devons répandre le bonheur et la joie dans notre peuple et la mort la destruction chez nos ennemis, car si nous ne le faisons pas, c’est nous qui subiront cette mort et cette destruction.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s