Se réconcilier avec l’idée de Progrès

Trop souvent dans nos milieux d’extrême-droite nous oublions de parler du progrès technologique. Et si nous en parlons, c’est souvent pour en faire une violente critique, voir même pour s’y opposer. Il y a une idéologie du déclin particulièrement forte en France, où nous restons obnubilés par la défense du passé et le souvenir d’une ancienne Gloire. Les militants radicaux rêvent plus volontiers de raids vikings du Xème siècle que de circuits imprimés ou de chaînons d’ADN.

Cela semble poser un problème évident pour notre futur. Une hypothèque sur l’avenir. Comment penser que nous pourrions survivre sans réfléchir à l’expansion et à l’avancement de notre race?  Nous ne pouvons pas passer notre temps à mythifier un Âge d’Or perdu. Le progrès technologique entraîne avec lui un progrès social qui amène à une meilleure compréhension par l’Homme de la Nature et de la Biosphère. Ce n’est pas la religion ou la politique qui répondront aux questions que se pose l’Homme depuis la nuit des temps : Qui suis-je ? Ou suis-je ? Pourquoi ?

 Nous devons préserver l'existence de notre peuple et l'avenir des enfants blancs.

Nous devons préserver l’existence de notre peuple et l’avenir des enfants blancs.

Sans prise de conscience, la technologie, qui pourrait être une providentielle alliée nous balayera hors de l’Histoire en tant que peuple, dépassés par la rapide progression technique de peuples hostiles, comme les chinois ou les juifs.

Or depuis le succès de La Manif Pour Tous, une véritable négation du Progrès s’est installée dans le champ politique de droite radicale. La GPA, la PMA et l’eugénisme sont massivement dénoncés comme immoraux avec comme prétexte l’utilisation que veulent en faire les homosexuels. Mais derrière cette dénonciation (certes légitime) des répugnants projets homosexuels, c’est bien le progrès en tant que tel qui est visé et diabolisé.

Mythification de l’Ancien Régime, dénonciation de la Révolution jacobine et franc-maçonne de 1789, appels au retour de la France chrétienne par Marion Sigaut ou tel ou tel prêtre traditionaliste, c’est un véritable retour vers le passé qui s’opère. Des dissidents aux identitaires, on se reconvertit en masse à la religion du crucifié, tandis que les néo-païens prient le Soleil et la Lune…

Notre futur ?
Notre futur ?

Quel est le problème ? Pourquoi idéalisons-nous le passé ? Le problème est comme bien souvent le même : le Christianisme et plus largement la Tradition. Peu de différence au final entre un fanatique de la FSSPX, un apologète de Guénon ou de Julius Evola ou un adepte du Vril.

Pendant que l’on débat du Guénon franc-maçon contre le Guénon musulman ou du sexe des anges, c’est notre survie que l’on hypothèque. Alors que la Chine, l’Inde, les États-Unis et Israël développent des technologies de pointe, on entend certains parler de Révolution Conservatrice. Les racialistes européens ne se rendent pas compte à quel point nous risquons gros à refuser d’investir dans les nouvelles technologies.

Fin du XIXème et début du XXème siècle, la France et l’Europe ont produit nombre de savants, de scientifiques et d’inventeurs qui ont permis des avancées extraordinaire dans nombre de domaines. Le rapport au progrès et aux sciences était positif alors même que l’influence du christianisme s’amenuisait. Aujourd’hui, avec le retour en force du christianisme, en partie à cause du vide spirituel et en partie aussi comme réaction à l’implantation massive de l’islam, cet optimisme envers la technologie et la science a de nouveau tendance à disparaître.

Notre futur !
Notre futur !

Alors que les tendances technophobes s’installent dans l’extrême-droite et chez les défenseurs de la Race Blanche, le monde avance et le progrès technologique continue sa course inexorable. L’intelligence artificielle fait des bonds de géant, le séquençage ADN se poursuit rapidement, les découvertes d’exoplanètes se multiplient, des supercalculateurs résolvent des milliards d’opérations par seconde, des pièces aéronautiques sont imprimées en 3D, des robots réalisent des opérations chirurgicales, des exosquelettes démultiplient les capacités humaines, Google veut fournir internet par un maillage de satellites, Github fournit des millions de lignes de code, des fablabs fabriquent leurs propres robots, le bitcoin crée une nouvelle forme d’économie, Tout cela est à la fois magnifique et terrifiant. Magnifique si les Blancs agissent en tant que peuple et s’approprient ces technologies pour le bien de la Race et terrifiant si ils restent en marge, se marginalisent et finissent par devenir obsolètes. Il ne faudrait pas se retrouver dans la situation des indiens d’Amérique désemparés face à l’arrivée des colons blancs.

Shodan
SHODAN

Ce que personne ne dit c’est que la technologie utilisée à bon escient pourrait, d’ici quelques années, mettre fin à cet esclavage du salariat né au XIXème siècle à la suite de la révolution industrielle. C’est une opportunité incroyable, il faut la saisir ! Mettre fin au salariat, cela signifie libérer l’Homme Blanc de l’oppression de l’État, des banques, de l’argent, des dettes, des patrons voyous, des boulots merdiques pour se consacrer enfin à lui-même. Ce serait un changement de paradigme majeur, la voie vers de prodigieux futurs possibles.

Le chômage résolu, c’est la fin du pouvoir du patronat et du judaïsme, les banques mises en faillites et la fin de l’immigration comme outil de pression sur les salariés.

Pour la survie de la Race Blanche, nous n’avons pas besoin de grenouilles de bénitier priant un Dieu chimérique pour sauver leur âme dans la crainte de finir en Enfer; au contraire, il nous faut des esprits créatifs et scientifiques, des ingénieurs, des mathématiciens, des informaticiens, des philosophes. Il faut commencer dès maintenant à réfléchir et à s’impliquer dans l’impact des nouvelles technologies sur l’humanité. Nous devons être l’élite de la société.

Pour sauver la Race, ne devenez pas un colleur d’affiches grotesques pour le compte de tel ou tel groupuscule mais apprenez à programmer en C++ ou à piloter un drone !

weew

Finissons cet article en citant Andrew « Weev » Auernheimer :

Aussi, disons une prière au dîner afin d’accomplir nos devoirs sur la terre—

Prions que la catalytique phase vaporeuse de la déposition du carbone produise des dizaines de milliers de kilomètres de nanotube.
Prions que Thorium 232 capture des neutrons.
Prions pour un Ethernet 10 Terabits.
Chantons l’hymne de l’assemblée interconnectée.

Car c’est ainsi que finit le vieux monde
Sur le doux pianotement d’un clavier
Car c’est ainsi que finit le vieux monde
Sur le silencieux transfert de données dans un FPGA
Car c’est ainsi que finit le vieux monde
Non sur un Boum,
Sur un murmure.

Publicités

4 commentaires sur “Se réconcilier avec l’idée de Progrès

  1. Que lire sur le Progrès ? C’est simple : les auteurs les plus connus du Siècle des Lumières et plus généralement, il faut lire ceux que les absurdes Marion Sigaut et Claire Colombi dénoncent. On y trouve à tous les coups des gens intéressant. Voltaire, Rousseau, Talleyrand, La Bruyère, le Marquis de Sade…
    On trouve aussi des perles chez les conférenciers TEDx comme Laurent Alexandre dont je me suis inspiré pour écrire cet article.

  2. Constat très lucide.

    On pourrait également ajouter qu’en plus de regarder les autres accomplir des progrès techniques, les Blancs les initient avant de renoncer à s’en emparer. Comment se tirer une balle dans le pieds…

    Il serait très étonnant que les Chinois fassent autant que nous la fine bouche sur, par exemple, l’ingénierie génétique et ses colossales retombées en termes de santé publique – et de toutes ses conséquences : économie publique, réaffectation de la recherche, etc.
    Il est absolument criminel de se priver sciemment de ce type d’avance stratégique.

    Pour le moment, dans la population qui nous intéresse, c’est uniquement du côté des US qu’on ne s’embarrasse pas de fausse pudeur en la matière, et qu’on reste dans la course…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s