Discours d’Enoch Powell sur la nécessité de la réémigration

La traduction en français du discours sur les fleuves de sang d’Enoch Powell suivi d’un documentaire. Il est toujours bon de rappeler à certains qu’en faisant de la politique, on peut être radical ET populaire.

Henry de Lesquen

 En 1968, tandis que, de notre côté de la Manche, les Français jouaient à la révolution, en Angleterre, un homme d’Etat britannique, député du parti Conservateur, nommé Enoch Powell avertissait son peuple des périls pointant à l’horizon. De son grand discours de Birmingham du 20 avril 1968, les media n’ont voulu retenir, en la déformant, que la formule finale empruntée à L’Enéide, la vision de la sibylle décrivant le “Tibre tout écumant de sang” : il est donc resté dans l’histoire comme le “discours des fleuves de sang”… En réalité, prenant conscience de la place croissante de l’immigration au Royaume-Uni, Enoch Powell tentait de prévenir la situation que l’on connaît aujourd’hui dans toute l’Europe. Ce texte demeure d’actualité, car le Britannique y donne des solutions qu’il est encore temps de mettre en oeuvre pour sauver la France. Voici la traduction de ce document politique majeur.

Henry de Lesquen

 

View original post 3 372 mots de plus

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s