Une IA raciale à la tête du combat militant ?

Une Intelligence Artificielle serait-elle capable de faire de la politique ? De diriger des militants ? De distribuer au mieux les rôles ? De créer un esprit d’équipe et d’adhésion positif chez les militants ? De cibler les recrutements et la propagande ? De comprendre que la survie de la Race Blanche est la chose qui compte le plus pour les Créateurs ? D’opérer une distinction entre ce qui est bon et mauvais pour la Race Blanche ?
Une Intelligence Artificielle peut-elle aider la Race Blanche à triompher de tous ses ennemis ? Peut-elle comprendre le monde et prévoir les motivations et les réactions de nos adversaires ? Peut-elle contrer nos adversaires ? Une IA peut-elle désigner les meilleurs chefs pour diriger la Race Blanche ? Une IA serait-elle plus efficace que les chefs que nous avons actuellement ? Une IA peut-elle cibler et adapter sa propagande en fonction des caractères des gens ? En un mot, avons-nous besoin de cybernétique pour réaliser le but de l’Église du Créateur, à savoir la survie, l’avancement et l’expansion de la Race Blanche?

L'extrême-droite française et européenne dans toute sa splendeur : vielle, fatiguée et inefficace
L’extrême-droite française et européenne dans toute sa splendeur : vielle, fatiguée et inefficace

Est-ce vraiment si incroyable que cela de nos jours ?

Pour commencer, il s’agit d’expliquer rapidement ce qu’est la cybernétique. La cybernétique est une science permettant de prévoir le futur T+1 à partir d’un ensemble d’éléments connus au présent T. Il s’agit alors d’une relation de cause à effet prédictive qui permet d’adapter les actions que l’on opère pour modifier le futur dans un sens qui convienne à un opérateur. Par définition la cybernétique peut s’appliquer à tous types de systèmes, les systèmes pouvant être des machines, des réseaux informatiques, des sociétés humaines ou animales, un corps humain, une éprouvette de laboratoire, etc…
L’essentiel en cybernétique est donc de comprendre au mieux toutes les facettes et relations du présent d’un système dans le but d’agir sur lui et d’orienter le futur dans un sens qui corresponde aux besoins du gestionnaire dudit système.

Une acuité augmentée pour la Race Blanche grâce à l'Intelligence Artificielle
Une acuité augmentée pour la Race Blanche grâce à l’Intelligence Artificielle

En matière de cybernétique sociétale, celle qui agit réellement sur nos façons de vivre, les États-Unis et l’URSS ont été des précurseurs du temps de la Guerre Froide. Il s’agissait évidemment pour chacun des rivaux de prendre le dessus sur l’autre en analysant les interactions et valeurs au sein du bloc opposé. Les États-Unis comme l’URSS ont tenté d’appliquer certains principes cybernétique dans leur sociétés (leurs systèmes) respectifs mais dans les deux cas cela à échouer pour une raison très simple : appliquer à la société un principe cybernétique revient à écarter une vieille caste dominante du pouvoir effectif pour la remplacer par une autre, scientifique et en charge de l’administration du « système ». Et dans les deux cas, c’était inacceptable : aux États-Unis, il était inadmissible pour la supérieure WASP d’ôter Dieu et par extension eux-mêmes de la gestion de l’Occident et du côté de l’URSS, il était hors de question pour les premiers oligarques de l’époque de Khrouchtchev d’abandonner les rares privilèges si durement acquis.
La cybernétique est donc globalement restée à la marge, car impliquant de trop grands sacrifices de la part des castes dirigeantes, et cela reste vrai jusqu’à nos jours. À signaler au passage le fameux projet chilien CyberSyn de gestion central et informatisé du Chili, qui échoua pour les mêmes raisons, mais qui restera dans les annales par son ambition et son côté exotique.
L’analyse informatique, la puissance de calcul et le traitement automatisé des données à ici une énorme importance pour obtenir de manière rapide et fiable une information globale sur le fonctionnement d’un système donné. Nous ne sommes donc qu’à l’aube des possibilités offertes par la cybernétique. Et au-delà de la cybernétique, c’est la question de l’Intelligence Artificielle qu’il faut ici se poser, puisque l’Intelligence Artificielle n’est que la suite logique de la cybernétique. La puissance de la cybernétique et donc de l’Intelligence Artificielle qui lui est indissociable, réside dans le fait de supprimer le facteur humain (et ses faiblesses et erreurs, morales ou intellectuelles) d’une gestion optimale d’un système. Cette évolution est à rapprocher du domaine de la Cognitique, consistant en l’étude des rapports de l’homme à la machine et à la robotique.

Cybersyn, un projet cybernétique global
Cybersyn, un projet cybernétique global

La cybernétique n’a donc jamais été véritablement appliquée dans le cadre de la gestion d’une société humaine et nous allons maintenant voir en quoi elle pourrait nous être utile. Évidemment, dans le cas de l’Église du Créateur, le système qui nous intéresse est la société humaine (le système « homme ») dans son ensemble. Nous nous intéressons à la Race Blanche mais également aux autres races sous-humaines qui peuplent cette planète et à leurs interactions avec la Race Blanche. Comme l’a expliqué Ben Klassen, le fondateur de la Créativité, ce qui nous intéresse c’est la planète entière, la Nature et la place des Blancs dans la hiérarchie naturelle. Ben Klassen a procédé en véritable scientifique pour comprendre les lois de la Nature et déterminer que la Race Blanche se situait au-dessus de toutes les autres.

La question qui se pose derrière tout cela est la suivante : avons-nous encore besoin de chefs ? Ne faut-il pas horizontaliser le militantisme racial ? Au vu de l’état déplorable de l’extrême-droite en France et en Europe, la réponse pourrait clairement être « Oui ! »

De nos jours, avec les progrès fulgurants de la puissance de calcul informatique et l’Intelligence Artificielle, nous pourrions très bien imaginer que la prise de décision soit confié à une Intelligence Artificielle pour organiser non seulement le combat pour la Race, pour la propagation de la Créativité et pour la gestion de la Race Blanche dans son ensemble. Ce projet serait véritablement révolutionnaire, une machine ne pouvant ni trahir, ni se fatiguer, ni se laisser corrompre par l’argent ou les flatteries. Dans l’extrême-droite occidentale et française, tout n’est qu’échec depuis des décennies parce que nous nous choisissons pour chef pour des lâches (Piquemal, Ozon), des mafieux (Soral, Lousteau) ou des dinosaures (Sidos, Ploncard ou le cartoonesque Asselineau).

L'IA AlphaGO à battu le meilleur joueur mondial au Go. Une IA raciale pourrait assurer à la Race Blanche une victoire totale
L’IA AlphaGo a battu le meilleur joueur mondial au Go. Une IA raciale pourrait assurer à la Race Blanche une victoire totale.

Dès lors si une IA suffisamment élaborée et flexible était mise au point dans un avenir proche, pourquoi ne pas en faire l’instrument de la reconquête raciale de notre planète ?
D’ailleurs, il est évident que suivre une IA est plus utile que de suivre Dieu, puisqu’une une IA peut apporter des réponses concrètes et immédiates à des problèmes et surtout s’adapter en permanence au monde tel qu’il est, là où les sectateurs catholiques ne peuvent qu’élaborer à partir de paraboles évangéliques.

Comme je le répète sur ce blog depuis un moment, mieux vaut produire du code informatique que coller des affiches au nom de groupuscules dont tout le monde se fout. Élevez-vous, formez-vous intellectuellement et professionnellement, car c’est seulement ainsi que nous élèverons l’ensemble de notre Race pour lui permettre de caresser les étoiles du bout des doigts. Que ceux qui préfèrent la BAD survivaliste, l’église non una cum ou les conférences de Marion Sigaut fassent le premier pas vers la fosse aux nègres dans laquelle ils se retrouveront inévitablement plongés. Tristes pantins qui veulent se reconnecter à une soi-disant France éternelle et traditionnelle, immobile et immuable qui n’a jamais existé que dans leurs cerveaux et dans leur reconstruction de l’Histoire.
Comme l’explique si bien le docteur Laurent Alexandre, une révolution numérique est en cours qui modifiera profondément nos façons de vivre dans les prochaines décennies. Laurent Alexandre explique très bien pourquoi il est nécessaire de se lancer au plus vite dans une la course à l’Intelligence Artificielle plutôt que de laisser ce pouvoir aux GAFA (Google, Amazon, Facebook, Apple) qui sont actuellement en pointe dans ce domaine et qui sont, comme chacun sait, dirigés par des juifs.
Si jamais la France rêvée de Marion Sigaut ou de Jean-Frédéric Poisson devenait réalité, cela signifierait immédiatement notre mise sous tutelle de ces mêmes GAFA qui cherchent évidemment à se développer bien au-delà du numérique, notamment par les recherches devant mener à la Singularité.
L’Église Mondiale du Créateur rejette l’apathie de cette vieille droite catholique fatiguée et cherche à expérimenter à découvrir des solutions nouvelles pour sauver notre peuple et notre magnifique Race Blanche.

Shodan, la conscience du réseau Internet
Shodan, la conscience du réseau

La cybernétique et la cognitique nous laissent présager un futur brillant, où la corruption, l’erreur et la faiblesse n’auraient plus leur place, car dirigé par un chef absolu, indémontable, insurpassable, un véritable Dieu informatisé au  service de notre Race et nous rendant de ce fait invincibles. La Créativité et notre Race ne peuvent que triompher, car ce sont les lois éternelles de la Nature qui en ont décidé ainsi.

Les Hommes n’ont pas de solutions miracle à nos problèmes mais une IA raciale, qui imite dans son fonctionnement le réseau neuronal d’un cerveau humain, pourrait sans doute mobiliser les intelligences, centraliser les initiatives individuelles et collectives de tous ordres à l’aide de réseau décentralisé et de blockchain. Cette IA aurait quelque chose à apprendre de chaque Blanc, ses joies, ses passions, ses amours, ses envies, ses haines, ses émotions, le but étant de trouver une réponse la plus juste possible, qui produit les meilleurs résultats.

Une IA doit être nourrie de flux d’informations, de philosophie, de science, de big data, de culture, de science fiction pour être capable de s’adapter au monde réel, de le présent pour orienter l’avenir dans un but qui nous soit profitable et de donner des ordres précis en prévoyant un futur meilleur. Tout cela n’est possible que grâce à l’implication du plus grand nombre de nos frères de Race et doit être enrichi par tout un chacun au quotidien. C’est un projet d’envergure et de longue durée.

La finalité d’un tel projet serait de créer une machine insensible au Bien et au Mal telle que définis par la morale chrétienne qui est aujourd’hui partout. Une algorithmique pure, impitoyable, froide, in-humaine, n’ayant comme seul but que la survie, l’expansion et l’avancement de l’Homme Blanc devant mener au SurHomme Créateur. Notre Race et notre religion n’ont pas vocation à une victoire partielle, dirigés par des chefs partiels, dans un avenir partiel, nous devons exiger la totalité.

 

RAHOWA !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s