A propos d’un problème récurrent…

Il était particulièrement clair dans mon esprit que, et ce dès sa création le 11 Novembre 2008, cette micronation ne s’adresserait qu’à des hommes blancs européens et plus particulièrement de types aryens ( exclusion de fait des populations slaves/slavisées) et en aucun cas notre nation ne s’est ouverte à des populations africaines, asiatiques ou latino-américaines. Pour des raisons évidentes, notre nation s’est aussi interdite l’entrée de personnes de confessions ismaéliennes et anglicanes.
Cette précision étant faite, je me voit contraint d’exposer au public les informations suivantes :

  • Démission et répudiation de quatre recruteurs snowbaiens ayant fait entrer des populations interdites au sein de notre nation. Sentence : perte de tous les privilèges et déchéance de nationalité
  • Déchéance de nationalité pour les personnes en provenance de catégories de populations interdites : 24 personnes dénaturalisées
  • Les pouvoirs accordés aux recruteurs étant trop importantes, il a été décidé que l’armée sera dorénavant chargée du recrutement de nouveau compatriotes.
  • La junte militaire au pouvoir au Snowbay, dirigée par notre cher général en chef Macadoum Ier formera une cellule spéciale chargée d’eugénisme nationale et de contrôle des marriages entre nationaux.

Fin du communiqué.

Il n’y a plus d’ailleurs. L’Antarctique fait de la résistance !

Je suis définitivement tombé dans l’extase. L’import massif d’extra-européens dans nos bonnes terres de France tue toute notion d’étranger et de terres inconnues, d’ailleurs. Toutes les couleurs, toutes les idées, toutes les coutumes se retrouvent dans la même boîte, on ferme, on secoue, et on en ressort la même soupe grise, qu’on pourra aisément assaisonner de culture de masse, saler de tolérance et poivrer de droits de l’homme. Mais d’autres sites vous parleront mieux du sujet que Moi.

Nous ne vivons plus en démocratie. On peut tenter de se forger son petit monde intérieur, sa micronation virtuelle, tel le Sieur Shumule, enfermé dans sa tour d’ivoire et reçevant à domicile une certaine jeunesse bretonne aristocratique aux influences National-Breizhourion, avide de conquêtes aux accents nietzschéens, à savoir l’accomplissement humain et égoïste dans la folie. Initiative de suicide collectif par ailleurs fort respectable dans ces derniers jours de désespoir dont l’âme même ne rencontre pas de fond. Mais impossible pour moi de suivre cette voie-là, puisqu’il semble rationnel qu’un objet coulant dans un sens resurgira sans doutes permis de l’autre coté la tête on ne peut plus droite.

Un refrain solitaire m’entraîne plutôt dans ce fou besoin de la terre sous mes mains, malléable et glissante entre les doigts, humide, sèche, froide ou disciplinée. L’Antarctique, la terre Marie-Byrd, n’ayant pas d’histoire, c’est un endroit parfait, un jardin fertile dans un désert glacé pour la droite-ultra Antarctique dernière Nation ! Antarctique dernière volonté d’un peuple asphyxié ! Mon ultime réveil approche, et je veux passer devant le juge de l’Éternité avec bonne conscience, et pour cause : j’ai vaincu la Mort ! Merde, je vis cloitré entre quatre murs, merde, j’ai pas à m’excuser, merde j’ai allumé un feu, alors quoi ! ENCORE ? Mais je ne parle plus depuis des années, quoi dire alors?                                                                                          L’homme masqué

Territoire indépendant de Nouvelle-Cocagne

Drapeau de Nouvelle-Cocagne

Le gouvernement en exil du Snowbay a trouvé un nouvel allié dans son long combat pour la reconnaissance de sa souveraineté nationale s’exerçant sur la Terre Marie-Bryd, en Antarctique.

Le Territoire indépendant de Nouvelle-Cocagne est dirigée par un jeune roi ambitieux, mais dont le territoire n’est pas encore spécifiquement défini. Nous espérons bien entendues des relations chaleureuses et claires entre nos deux peuples.

Un consulat snowabien ouvrira bientôt ses portes en Nouvelle-Cocagne, afin de faciliter les échanges.

VIVE LE ROI! VIVE LE SNOWBAY! VIVE LA NOUVELLE-COCAGNE!

Mouvement politique Antarctiquais

J’apprends à l’instant la création d’un « parti » communiste en Antarctique : le Mouvement Unifié Marxiste-Léniniste d’Antarctique ! En abrégé, le MUMLA.

Drapeau du MUMLA

Il a pour objectif de réunir toutes les personnes vivant en Antarctique, ce qui comprend alors également le territoire contrôlé par le Snowbay :la Terre Marie-Bryd. Malgré le fait que le marxisme-léninisme, autrement appeler stalinisme, n’est rien de très neuf et ne propose donc pas de plongée vers un avenir incertain, comme le stipule la Constitution snowbaienne ( actuellement en cours de modification). L’idée même de « parti » n’existe pas au Snowbay, d’où les guillemets.

Si j’ai décider de promouvoir le MUMLA, c’est justement qu’aucun parti ni aucune société n’a jamais eut cours en Antarctique, et que de ce point de vue le MUMLA respecte la Constitution appliquée au Snowbay.

Une Autre raison est d’ordre géostratégique : le MUMLA considère l’Antarctique comme un continent et un pays uni, et milite à titre aussi bien au Snowbay que dans les régions sous administration d’un autre pays. Le MUMLA vise donc à la création d’un État fédéral comprenant le Snowbay, la Terre-Adélie (France), la dépendance de Ross (Nouvelle-Zélande), le territoire chilien de l’Antarctique (Chili), le territoire antarctique australien (Australie), l’Antractique argentine (Argentine), la terre de la reine Maud et l’île Pierre Ier (Norvège) et le territoire antarctique britannique (Royaume-Uni). Et cela arrange les petites affaires du Snowbay, puisque contrôlant le deuxième plus vaste territoire après l’Australie, il obtiendrait une place de choix et pourrait donc faire reconnaître plus aisément son statut d’état souverain librement associé à un État fédéral d’Antarctique.

Reprise des activités

Bonjour à tous,

Après quelques mois d’absence, les pionniers snowbaiens, ceux qui ont survécus, reprennent leur chemin de croix en vue de faire reconnaître internationalement leur pays, la Terre Marie-Byrd en Antarctique, pour le nouveaux venus. Le site à pour but de rassembler les pionniers et visiteurs autour de l’aventure snowbaienne et des actions du Héro Fondateur, héro sans «s», c’est important.

Voici une carte rappelant les revendications du Snowbay:

Territoire revendiqué

 

Depuis janvier, donc, nous avons perdu de nombreux soutiens et sympathisants, ainsi que de nombreux volontaires qui avaient désirer s’installer sur notre territoire et acquérir notre nationalité. Cela est dû en grande partie aux erreurs de jugements et à la faible motivation de mon ancien Ministre de la Communication, un incapable notoire ayant démoralisé la majeure partie de nos troupes. J’ai pris la décision de le renvoyer d’où il est venu : dans la crasse. Cela étant, le chiffre fournit de 12 pionniers dans la catégorie «Sur les Fondateurs » est à mon avis largement surestimé. Un recensement va être effectué et peut-être retrouverons-nous quelques brebis égarées… Quoi qu’il en soit, vous pouvez toujours devenir un pionnier en le demandant à macadoum [at] lavache.com

Mais il ne serais pas juste envers vous de négliger ma propre incapacité à gérer ce mouvement de manière forte, virile et intransigeante envers les faibles, les larves et les faux-amis. J’ai pris la sage décision de ne plus m’apitoyer sur les lâches, qu’ils quittent le navire !

D’autres problèmes restent théoriques : après des essais de vie communautaires de plusieurs semaines, d’un commun accord avec les pionniers, il m’est apparu que la Constitution n’est pas applicable en l’état. Nous ne pouvons pas créer une nouvelle civilisation entièrement indépendante de la morale dominante, la morale judéo-chrétienne, et nous ne pouvons pas ne pas nous servir du passé pour créer le futur. C’est une évolution majeure de la compréhension du monde par un snowbaien. J’en reparlerai plus en détail lorsque la Constitution aura été modifiée (pour l’instant elle n’est pas modifiée, vous pouvez la consulter dans sa version initiale).

Je vous annonce également, chers pionniers, sympathisants, lecteurs assidus, ou curieux, que je travaille sur plusieurs projets. Il s’agira de dessiner sur papier et de mettre en ligne les plans de la future base de vie en Antar ctique qui formera notre capitale provisoire, Point Yu.  Un projet similaire avait déjà vu le jour, et un modèle de base de vie avait été créer en 3D sur le logiciel SketchUp. Les données ont malheureusement étés détruites par le feu et n’avaient pas étés mises en ligne.

Je prévois aussi la création d’un Ezine papier traitant du Snowbay, ce qui peut paraître paradoxal, le « E » étant censé représenter le format électronique du magazine. L’Ezine papier consiste donc à reprendre en droite ligne le concept de l’ezine en mode texte de hacking comme on pouvait en trouver sur feu ivanlef0u.free.fr ou bien sur textfiles.com ou encore l’exellent Rafale.org. Bon, inutile d’insister, vous avez compris, il s’agit d’imprimer en mode texte et de vendre ce zine dans la rue en demandant un prix libre !

Un autre projet encore, bien que le concept soit assez vague, c’est de lutter en général contre le nivellement de la société (tout au moins de notre société snowbaienne) vers le bas.  Cela comprend la critique de ces trucs pourris comme « twitter » ou bien l’utilisation de plus en plus massive de l’anglais, qui est une langue bien inférieure au français, ou bien encore les ânes qui, dans nos métropoles occidentales, osent se baladent à la gay pride (Ah… Belgrade Two zéro zéro one, la belle époque !). Contre cela, nos amis snowbaiens doit améliorer, amener vers le haut l’ensemble de leur nation, par des valeurs d’honneur avant tout, de virilité, d’art constructif et non destructeur , de conscience tribale, ethnique, primitive et presque  bestiale. Ravne gore comme on dirait dans les Balkans…

D’autres projets traînent dans les cartons : serveur gopher, jeu de rôle, forum telnet, un fandom furry « des monstres snowbaiens », etc…

A bientôt.

Nouveautés nouvelles

Mes chers compatriotes,

L’anniversaire de l’AN I de l’ère Snowbaienne a été dignement fêté ! (voir message suivant)

Notre calendrier indique en effet le passage dans l’ère du CHAMO. Mais qu’est-ce qu’un CHAMO ?

Selon nos prêtres du Panthéon, qui, jours et nuits retranscrivent les écrits anciens, le CHÂMO est une créature mythologique se rapprochant d’un dromadaire mais de couleur blanche et particulièrement adapté aux contrées arides de notre cher Snowbay.

Mis a part sa grande sagesse et son érudition proche de l’infini, le CHÂMO est est à l’origine de la survie du continent Antarctique.

En effet, on raconte qu’il y a 5239 années solaires, un « Géant des Glaces », monstrueuse verrue terrestre s’abattit sur terre afin de se réchauffer au cœur de notre planète, près du noyau en fusion constante. Le Géant commença donc à s’enfoncer sous son poids dans la croute terrestre, ce qui a commencé à produire un dangereux refroidissement du noyau et donc de la surface, menaçant toute forme de vie sur la TERRE. Ainsi, la moitié du troupeau mondial de CHÂMO décida de se sacrifier en se glissant sous le monstre pour stopper son avancée mortelle en prenant appuis de leurs pieds sur le noyau et en retenant le monstre avec leur dos. L’autre moitié des CHÂMO a marché durant des millénaires sur la partie extérieure (le dos) du monstre afin de polir sa surface et de rendre ce terrain habitable pour eux, et plus, tard pour leurs amis Snowbaiens.

Bien sur les enfants, les braves et courageux CHÂMO du dessous sont morts de froid mais l’ignoble bête, elle, vit toujours et est depuis ce temps torturée par les chatouilles que lui provoquent le contact du poil ras des CHÂMO sur son ventre.

Cette histoire, contée en 12 TOMES par le troubadour ELL-SITYN-METT est la première entièrement traduite par les prêtres du Royaume, ce qui après l’anniversaire du Snowbay est une exellente nouvelle pour nous. Elle démontre le droit absolu du peuple snowbaien à s’installer sur les terres prévues pour eux par les CHÂMO, envers et contre tous règlements et autres Traités de l’Antarctique.
Voici deux CHÂMO forts heureux de la visite de leurs frères Snowbaiens dans leur réserve ( voyez ces sourires et gestes de pattes accueillants ) :

Notez que CHÂMO ne s’accorde jamais au pluriel

MERCI LES CHÂMO !

 

 

 

Le Snowbay finance la création d’un organe de presse

La machine idéologique du Snowbay a mit en place un soviet chargé de propager la foi et de lutter contre toute forme de pensée anti-Snowbaienne. C’est ainsi que le XXIe ciel va renaître de ses cendres. Éternel.

Le premier numero paraîtra le 31 août, et le rédacteur en chef est le fils du petit neveu de l’aviatrice Farouge, la cofondatrice du journal « Le XXe ciel », le témoin du XXe siècle passé. C’est donc avec un honneur tout particulier que nous vous dévoilons la première du premier numéro de ce siècle d’une revue à périodicité aléatoire.

La rédaction a choisi d’opter pour un mode de diffusion semi-clandestin, protégé des effets de masse dans un monde de l’obscur, de la nuit et du rêve. Si par hasard vous tombez un jour sur un guérillero miteux des FARC ou un survivant des LTTE, demandez lui cette revue illicite, il saura vous renseigner et il vous indiquera cet étrange endroit caché à vos yeux ou n’avez pas pensé à cherché, et vous trouvez enfin après maintes péripéties.
Vous l’aurez compris, cette revue ne somnolera pas sur Internet, mais rébellion et désillusion digitale oblige vous la trouverez aux endroits étranges de votre monde.

Ce numéro est vendu 2€ pièce. Allez là où vous le trouverez. N’attirez pas l’attention. Ne jetez et ne donnez pas ce journal. Attention aux regards indiscrets. Protégez-vous pour lire. Périodique aléatoire. Contactez macadoum[at]lavache.com pour publier votre article. Journaliste d’honneur : Werner Ysler. Yslaire.be